ATELIER DE FINALISATION DU PLAN DE LA PHASE II DU PROGRAMME D’ERADICATION DE LA POLIOMYELITE /

ATELIER DE FINALISATION DU PLAN DE LA PHASE II DU PROGRAMME D’ERADICATION DE LA POLIOMYELITE

Publié le 26 Jul 2017  

Du 29 Mai au 02 juin à l’Hôtel « La Résidence » de Ndjamena le Cameroun, le Niger, le Nigéria, le Tchad et la RCA se sont retrouvés à Ndjamena pour discuter de la situation de la Poliomyélite dans le bassin du Lac Tchad.

L’objectif général était  de finaliser les plans de la phase2 des pays du Bassin du Lac Tchad. Plus spécifiquement, il s’était agit de :

- Mettre à jour les participants sur le niveau  d’élaboration des plans  de la phase II de riposte dans les pays ;

- Planifier des activités conjointes de riposte pour adresser des défis majeurs dans les zones frontalières notamment les problèmes d’enfants chroniquement manqués dans les îles, l’amélioration de la sensibilité des systèmes de surveillance, la synchronisation des AVS, et les populations nomades et migrantes,

¨ Identifier les opportunités actuelles pour améliorer la cartographie des communautés au niveau des villages et quartiers;

- Présenter les innovations de la phase 1 pour des éventuelles  adaptations ou/et réplications dans d’autres pays,

- Discuter avec les participants des approches souhaitées pour travailler ensembles et de façon coordonnée.

A tous les pays, il a été recommandé de :

Elaborer clairement le plan de la phase 2 en précisant ce qui a été fait, ce qui reste à faire et le Gap qui doit être mobilisé par la coordination du Lac Tchad et en tenant compte des financements existants et ceux déjà prévus par les partenaires

- de l’IMEP pour chaque pays.

-  Prendre en compte les recommandations des OBRA dans ces plans de la phase 2

Au cours de cet atelier, les pays ont longuement fait des échanges d’expérience. Chacun faisant valoir ses points forts et points faibles dans la mise en œuvre de la lutte contre la  Polio.

Le Cameroun, avec une courbe ascendante de la couverture vaccinale nationale au penta 3 de l’année 2000 à l’année 2015 (voire graphique ci-dessus), a été félicité par ses pairs en raison des résultats assez encourageants qu’il a enregistrés sur plus d’une décennie. Ses stratégies de mise en œuvre ont été relevées afin de servir d’exemple aux autres pays qui peinent à atteindre les 80% de couverture.

Développement des infrastructures de santé, Dossier spécial, Actualités

CHRACERH : La féc...

Rechercher un document

Nos Partenaires